Reportage

ÉDITION 2016

Ce spectacle est une invitation grand format à s’intéresser au(x) cirque(s), à ce qu’il est, à sa pratique et son histoire. Artistes, projections sur façades, lumières, images du passé, pyrotechnie et musique se mêleront pour vous entraîner dans une tendre et trépidante évocation de cet art, où prouesse et prise de risque tentent de s’unir à la poésie, l’humour ou la beauté.
Il sera bien question de s’enflammer, de rêver, de sourire, et d’entrouvrir le voile sur un passé et un présent toujours unis pour créer le cirque d’aujourd’hui.
Écrit et mis en scène par Albin Warette. Réalisé par Culture en Mouvements avec la complicité du Lido, centre des arts du cirque de Toulouse.

Réalisation des vidéos projetées sur écrans géants

Teaser

Reportage court

Reportage long

ÉDITION 2014

Contraires et contrastes

Une invitation à célébrer les différences, les mettre en avant pour mieux en jouer, les stigmatiser, les accepter, puis les associer. Visuelles, comportementales, physiques ou artistiques, l’enjeu est de donner à voir ces choses que tout oppose. Ici, pas de place au compromis. Chaque proposition artistique est riche de singularités, et devient un espace de possible.
Ces singularités s’affirment, jouent ensemble, s’additionnent ou se cèdent la place, créent le foisonnement inhérent à toute rencontre (curiosité, méfiance, acceptation, rejet, guerre, copie…)
L’objet de déambulation, ainsi bâti tout en contrastes tourne autour d’une interrogation : comment faire coexister des contraires ?
Vaste réflexion, tout aussi artistique qu’humaine…

Reportage court

Reportage long

ÉDITION 2013

Le thème Dé/lier L’In/Vertébré

Une invitation à jouer, à croiser l’équation Lier/Délier et Vertébré/Invertébré.
La parade est mise en jeu comme une colonne In/vertébrale capable de se lier/délier.
Chacun de ses éléments/ vertèbres, et donc chaque objet de déambulation, est lui même apte à jouer de ces ingrédients.
Lier-délier : Rapport entre les objets et/ou personnes. Le lien est physique, social ou symbolique. Qu’on le cherche ou qu’on le brise, il crée un élan, une tension, génératrice de mouvements, d’états et de constats.
L’In/Vertébré : Corps, machine, colonne. Il s’agit là de jouer sur ce qui lie des éléments entre eux. Les articulations sont à la fête. Les corps et les objets s’en emparent et jouent de ce double état. La parade se durcit, s’étend, se ramollit, partie par partie.
Ce thème a inspiré la direction artistique de la construction des chars, un gros travail coordonné par CEM.